Centre d'études et de recherches en arts platiques
accueilétudes doctoralespost-doctorants

post-doctorants

2009
Art contextuel et création
john
John Cornu

soutenance le samedi 27 juin 2009


Sous la direction de
Monsieur le Professeur Richard CONTE, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne

Membres du Jury
Monsieur Paul Ardenne, Maître de conférences en Histoire de l’Art à l’Université Picardie Jules Verne, Amiens
Monsieur Jacinto Lageira, Professeur en Esthétique à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne
Monsieur Jerrold Levinson, Professeur de Philosophie à l’Université de Maryland
Monsieur Christophe Viart, Professeur en Arts Plastiques à l’Université de Rennes II

ART CONTEXTUEL ET CRÉATION

Cette recherche affirme la notion d’art contextuel du point de vue de l’artiste. Il s’ensuit un premier mouvement sémiologique qui démontre que la notion même de signification ne peut pas se soustraire d’un ensemble contextuel. Le contexte est bien un opérateur à part entière du signe. C’est en partant de l’étude de la perception que nous étayerons cette proposition, et ce de la manière la plus objective possible. La compréhension de l’oeuvre comme objet ou de l’oeuvre comme ensemble d’une situation devient donc centrale et oriente cette recherche sur la question des modes ontologiques. Il s’agit alors de mieux comprendre les déterminations qui interviennent durant l’acte créateur et la position qu’occupe « l’artiste contextuel » dans ce paysage. Dès lors, nous tentons de dégager une sorte de mode opératoire tout en analysant le rapport à l’économique et au politique. Le mode opératoire avancé dans cette étude implique des boucles récursives et des couples notionnels – présentation vs représentation / objet vs situation – qui ne sont pas pensés comme des notions antithétiques mais davantage comme autant de pôles d’un même ensemble. De même, les investigations artistiques réfléchies sur un mode plus intuitif ne peuvent réellement se couper des constructions théoriques qui les précèdent. Les oeuvres seront aussi pensées - dans leur phase de création - sur ce même socle de connaissances. Ainsi, la question du contexte ne devient pas un « maniérisme » supplémentaire mais une liberté d’utiliser autrement sa situation de créateur. Dans ce cas, les oeuvres investiront aussi bien les notions de prolifération, de fiction, de dessin dans l’espace, d’architecture moderniste, de voyage, d’urbanisme ou de greffe comme pour consentir à la diversité du monde.

Mots clés / Keywords Art contextuel : Contextual art Dessin installé : Installed drawing In situ : In situ Interprétant : Interpretant Modes ontologiques : Ontological methods Poïétique : Poietic Présentation vs représentation : Presentation versus representation

CONTEXTUAL ART AND CREATION

This research affirms the notion of contextual art from the point of view of the artist. What follows is initially a semiological trend, proving both that the very notion of signification cannot escape from a contextual whole and that the latter deals with signs in its own right. Furthermore, we back up this proposition on the study of perception, doing so in the most objective way possible. The conflict of the work as either object or situation thus becomes central, leading this research towards the question of ontological modes. It then becomes a question of seeking to understand the determining factors that intervene during the creative act and the position in this landscape occupied by the “contextual artist”. Thenceforth, we attempt to define a type of working method whilst analysing the link with economics and politics. The working method put forward by this study implies recursive loops and notional relationships – presentation versus representation / object versus situation – which are conceived of not as antithetical notions but more as multiple poles of a single entity. Likewise, wellthought- out artistic investigations based on a less constructed, more intuitive method cannot cut themselves off from the theoretical constructions which precede them. The works will be equally thought out – in the creative phase – on the same basis of knowledge, where the question of the context does not become an additional “mannerism” but a freedom to use the position of creator differently. Such works will be just as invested with the notions of proliferation, fiction, drawing in space, modernist architecture, travel, urbanism or grafting, as if consenting to the diversity of the world.

© cérap - Tous droits réservés | plan du site | flux rss | contact | crédits